Quelle est la Vérité ? ou plutôt «notre» Vérité à chacun de nous ?

Il existe plusieurs Vérités. Nous en choisissons une que nous considérons comme elle parmi celles qui nous sont proposés. Et se faisant, nous lui accordons le privilège de guider notre vie.


Pour illustrer le propos, prenons le cas d’un train qui suit une voie et se rend quelque part. Le fait que le train roule est une vérité en soi. Allons un peu plus loin. Examinons cette Vérité de plus près et posons nous une simple question : qu’est-ce qui fait rouler le train ? 


Le train roule parce qu’il a une voie sous ses roues. Ce sont les rails qui le guident et le soutiennent. Ainsi on peut dire que le train roule parce que la voie est là pour lui.

La voie est munie de signalisations et d'aiguillages qui déterminent la destination, la vitesse et même si le train peut rouler ou non. On peut donc dire également que le train roule grâce à la signalisation et aux aiguillages.

Le train roule aussi parce qu’il a des roues et à ce niveau on peut considérer que ce sont les roues et elles seules qui font rouler le train.

Les roues sont mues par la machinerie de la locomotive qui par ses rouages impriment le mouvement au train. On peut dire alors que c’est la locomotive qui fait rouler le train.

La machinerie de la locomotive ne marche pas toute seule, il lui faut de l’énergie (charbon, bois, électricité,...). On peut donc aussi dire que c’est l’énergie qui donne sa puissance à la locomotive et donc fait rouler le train.

L’énergie n’est pas tout. Dans la locomotive, il y a un machiniste qui actionne les différentes commandes et fournit l’énergie. Ainsi on peut dire également que c’est le machiniste qui fait rouler le train.

Le machiniste lui-même a ses propres raisons de faire avancer cette locomotive. Ce peut être par devoir, par obligation, par plaisir ou encore par service aux autres. Quelque soit sa raison de le faire, il le fait et le train roule. On peut donc dite que c’est la raison du machiniste qui fait rouler le train.

Derrière la locomotive, il y a des wagons. Ils sont là parce que d’autres personnes utilisent le train, soit pour transporter des marchandises, soit pour voyager eux-mêmes. Ainsi à nouveau, on peut dire que ce qui fait rouler le train sont toutes les personnes qui en ont besoin.

Enfin, au-delà de cela, se trouvent les raisons qui créent chez chacune de ces personnes le besoin de faire rouler ce train. En cela, on peut dire une nouvelle fois que ce sont ces raisons qui font rouler le train...


Aucune des réponses à la question «qu’est-ce qui fait rouler le train ?» n’est fausse. Ce sont toutes différents aspects de la Vérité qui est que le train roule. Quelque soit la réponse que nous choisissons, elle est vraie. C’est notre Vérité.


Le train est une allégorie d’une vie humaine. Les différentes réponses exposées plus haut ont des correspondances à ce niveau :


  1. La voie est notre vie elle-même,

  2. La signalisation et les aiguillages sont les changements dans notre vie,

  3. Les roues sont notre motivation et notre courage,

  4. La locomotive est notre corps physique,

  5. L’énergie est notre volonté,

  6. Le machiniste est notre mental, nos idées,

  7. La raison du machiniste est notre intention,

  8. Ceux qui ont besoin du train sont notre service aux autres,

  9. Ce qui crée le besoin des utilisateurs du train est l’enchaînement des causalités.


Que l’on se dise que c’est sa simple vie, ses aléas, sa motivation, son corps sa volonté, son mental, son intention, son service aux autres ou l'enchaînement des causes qui guide notre vie, tout est vrai. Ce qui change, c’est la façon dont on «perçoit» la Vérité.


Et tous les trains de tous les machinistes de toutes les intentions de tous les services sont liés les uns aux autres dans des ramifications complexes et subtiles... De fait que la volonté de l’un est le service de l’autre, la vie de l’un est la motivation de l’autre, le changement de vie de l’un est l'intention de l’autre.






























    


Pierre / Aiyana

 

Ici, rien ne se vend, rien ne s’achète,
rien n’est demandé,  tout est donné...

 

Natsehestahe

VERITES

7 mai 2013

Texte écrit dans un train (Source photo :http://www.shorpy.com/node/7786)

vu sur Au Bout de la Route